[ Random Image ]

Films

Souvenirs de juin

Louise Narboni

Le premier, Samuel Fuller, a fait la guerre. Il a raconté au second, Jean Narboni, le débarquement. Quant au troisième, Alexandre, il passe son temps à jouer à la guerre.

Festivals
Côté court Pantin – compétition Essai / Art vidéo 2021

Réalisation
Louise Narboni

Production
Aurélien Deseez

Image et montage
Louise Narboni

Montage son
Titouan Dumesnil
Coppélia Robert

Mixage
Lucien Richardson

Étalonnage
Olivier Cohen

Avec
Jean Narboni
Alexandre Civeyrac
Marianne Narboni

Auf Wiedersehen

Nicolas Medy / Mansfield.tya

https://www.youtube.com/watch?v=-GZ8jX0gfxM

Un matin d’automne, en 1381 ou 2021. Ou peut-être 1981. Les cloches d’un couvent sonnent.

C’est l’heure de la rédemption pour quelques pécheresses enchaînées, menées par la Mère supérieure vers l’autel où elles doivent prononcer leurs vœux : obéissance, silence, chasteté.

Julia et Carla se lèvent et disent « non ». Elles déchirent leurs habits du noviciat pour se révéler chevaliers et dire non à la Mère supérieure, jadis aimée.

Un film de
Nicolas Medy

Avec
Rebeka Warrior, Carla Pallone, Helena de Laurens, Sonia Deville, Fred Morin, Erwan Ha Kyoon, Nadia Moussa, Romy Alizée, Rose Walls

En coproduction avec
Warriorecords
Avec le soutien du
CNC

Produit par
Aurélien Deseez
Loïc Dimitch
Miléna Henochsberg

Chanson triste

Louise Narboni

C’est l’histoire d’une chanteuse lyrique et d’un réfugié afghan.
Tout en chansons et en introspection, avec de l’espoir et des désillusions.
Depuis longtemps, je voulais faire un film avec Elodie. J’aimais la chanteuse et j’aimais sa personne. En la connaissant mieux j’ai découvert qu’elle militait au sein d’une association de soutien aux réfugiés. Elle y a rencontré Ahmad un jeune afghan, dans le but de devenir sa tutrice. Elle me l’a présenté et j’ai alors eu envie de faire un film avec eux deux. Un film qui serait porté par la voix d’Elodie.

Festivals / Diffusion
BBC – Longshots Film Festival – sortie internationale – compétition – mai 2020
FIDMarseille – compétition Nationale 2019
ArteKino Fillm Festival – compétition officielle 2019
Festival Premiers Plans Angers – compétition Diagonales 2020
Festival du film francophone de Madrid – mars 2020
Visions du réel – Nyon – sélection Doc Alliance – mai 2020
Doc Alliance – sélection FIDMarseille 2020
Écrans libres – Ciné104 Pantin
Cineteca – Madrid
Semaine du film français de Berlin – Filmtheater Am Friedrichshain
Cinémathèque française – Aujourd’hui, le cinéma
VideoFID – mars 2020
Club Shellac – mai 2021

Prix

FID Marseille – Prix du jury Georges de Beauregard 2019
FID Marseille – Prix Renaud Victor 2019

Réalisation
Louise Narboni

Production
Aurélien Deseez

Scénario
Louise Narboni, Elodie Fonnard

Image
Raphaël O’Byrne

Son
Hélène Martin

Montage
Louise Narboni

Montage son
Antoine Martin

Mixage
Lucien Richardson

Étalonnage
Olivier Cohen

Avec
Elodie Fonnard, Marieke Bouche, Yacir Rami, Patrick Langot, David Saudubray, Alexandre Civeyrac, Yves Fonnard

Année
2019

Durée
66 mn

El Sueño

Alexis Langlois / Perez

https://www.youtube.com/watch?v=VsMFJkTYxUI

¿Como te llamas?
Perez.
¿Qué haces aquí?
Estoy soñando
Estoy soñando… El sueño de un sueño
Estoy soñando con un tunel
Pero no encuentro la salidad

Je me suis endormi
J’ai perdu mes amis
J’ai les lacets défaits
Ça me fait de l’effet

Mais c’est le rêve d’un rêve

Je me suis endormi
J’ai perdu mes amis
J’ai les lacets défaits
Ça me fait de l’effet

Ma peau est mauve
J’ai les dents qui poussent

Mais c’est le rêve d’un rêve

Scénario et réalisation
Alexis Langlois

Production
Melodrama
Étoile distante records
Les films du bélier

Avec
Héléna De Laurens
Justine Langlois
Raya Martigny
Dustin Muchuvitz

Producteur
Aurélien Deseez
Assistant de production
Loïc Dimitch
avec la collaboration de
Benjamin L’Hoir

Assistants mise en scène
Mathilde Guitton et Loïc Dimitch

Image
Adrien Lhoste
Assistante image
Iris Ibanez
Chef électricien
Olivier Calauti
Électricien / machiniste
Billy
Steadycam
Simon Veniel

Décors
Barnabé D’Hauteville
Construction
Anna Le Mouel

Chef maquilleur
Wilfried Pirrin
Maquilleur
Camille Bouvet
Stagiaires maquillage
Charline Anglada, Marvin Langlois, Camille Letailleur, Paulline Plet
Costumes
Marilou Caravati

Coiffeur
Michael Benne

Régie
Marie Defois
Catering
Anna Perrin

Montage
Alexis Langlois
Assistante monteuse
Lola Margrain
Étalonnage et effets visuels
Adrien Lhoste
Titrage
Matthieu Delahausse

Storyboard
Jules Magistry

avec le soutien du CNC

Année
2020

Durée
3 mn

À ton âge le chagrin c’est vite passé

Alexis Langlois

Premier chagrin d’amour, Billie est dévastée. Les blagues de ses copines et les mots doux de sa mère résonnent en elle comme de vieilles rengaines. Rien à faire, Billie est inconsolable.

Festivals :
IndieLisboa – compétition Internationale 2017
Côte court Pantin – compétition nationale 2017
Sicilia Queer Film Festival – Panorama 2017
Loud and Proud Festival 2017
Chéries-Chéris – competition 2017
FLIMM – competition 2017
Mix NYC 2017
Prinkscreens Film Festival Bruxelles – 2018
Rencrontres d’art du château de Fey 2018

Prix :
Prix Qualité du CNC – film et musique originale

Diffusions :
Écrans voisins – Grands voisins – Paris 2017
Toute première fois – L’hybride – Lille 2018
Silencio – Paris 2018

Scénario et réalisation
Alexis Langlois

Production
Dreamachine Productions
En association avec
Les Froufrous de Lilith
Diffusion
Melodrama

Avec
Justine Langlois, Aurélien Deseez, Carlotta Coco, Esmé Planchon, Helena De Laurens, Elyes Rahal, Chahine Icöne, Sébastien Todesco, Raya Martigny

Image
Michaël Capron

Décors
Barnabé D’Hauteville

Son
Olivier Pelletier, Théo Grand, Mélissa Petitjean

Montage
Carole Le Page

Musique originale
Chahine Icöne, Matthieu Gagelin

Chorégraphie
Nasser Martin-Gousset

Production déléguée
Claire Burnoud, Olivier Seror

Couleur
Son : 5.1
N° visa : 143 358

Année
2017

Durée
32 mn

Projets

Nuit de Chine

Nicolas Medy

Karim est un jeune réalisateur de « science-fiction queer ».
Le chagrin causé par sa rupture avec Paul l’empêche d’écrire le scénario de son film Nuit de Chine. Sur les conseils de sa mère il laisse tomber la science-fiction pour écrire un film d’amour. Une après-midi au café, il croise le héros de son film, Fouad, et tombe amoureux.

Court métrage en post-production

Scénario et réalisation
Nicolas Medy

Avec
Valentin Noujaïm
Naelle Dariya
Fred Morin
Fouad O’
Louis Lamine Sadio

Production
Miléna Henochsberg
Aurélien Deseez

Image
Camille Clément

Son
Coppélia Robert

Décors
Miléna Charbit

Costumes
Pauline Croce

Maquillage
Flo Souad Benaddi

Montage
Hortense Faure

Mixage
Anna Devillaire

Étalonnage
Alexandre Westphal

Musique originale
Edwin Rosen

Année
2021

L’acqua fresca

Nicolas Medy / Mansfield.tya

Dans un temps incertain, quelque part entre un futur dystopique et une Renaissance peuplée de pirates punks, une prison. Une prison comme un vaisseau, une prison comme un bateau, échoué dans la montagne d’un pays en 3D. Une prison dans les cellules de laquelle, enchaînées, attendent des amantes séparées. Du silence s’élève alors le chant d’amour de deux prisonnières. Au travers puis par delà les murs de la prison, une ronde de nuit qui fait se retrouver le temps d’un rêve, étreintes, les amoureuses.

film en préparation

L’Enfant au diamant

Pierre Edouard Dumora

Daisy, une jeune militaire Vigipirate, surveille la ville avec ses deux équipiers.
Explosion, Daisy est seule au monde.
Elle se retrouve face à un mystérieux enfant aux yeux bandés.

Court-métrage en post-production.
En coproduction avec Les films du Worso.

Les Démons de Dorothy

Alexis Langlois

Dorothy, une réalisatrice un poil looseuse, carburant à la Heineken, se marre toute seule en écrivant son scénario, BIKEUSES AMOUREUSES.
Mais un coup de fil de sa productrice lui coupe l’envie de rire : il est temps d’arrêter les comédies queer et de faire des films universels !
Affalée en pyjama dans son 11m2, Dorothy plonge dans des abîmes d’angoisse et de paranoïa.
Pétrifiée par le doute, elle se réfugie dans sa série doudou, Buffy contre les vampires…
Malheureusement pour elle, ses démons ont décidé de lui rendre visite et de lui en faire voir de toutes les couleurs.

Court métrage en post-production.
En coproduction avec Les films du Poisson.

La Vedova Nera

River & Julian McKinnon

Alfredo, jeune étudiant italien, file à vélo dans les rues de la ville lorsqu’il est surpris par un orage. Cherchant à s’abriter, il est attiré par l’étrange appel émanant d’un cinéma porno qui semble sorti d’un autre temps. Guidé par ses fantasmes, il se retrouve pris au piège d’un jeu pervers : un assassin élimine un par un les clients enfermés dans le cinéma. Bientôt, il ne reste plus que lui dans la salle de projection, fragile papillon de nuit pris dans la toile d’une araignée géante.

Court-métrage en développement

Je viendrai comme un voleur

Simon Guélat

En résidence d’écriture, Pierre dispose pour plusieurs semaines d’une vieille maison du sud de la France. Tout est réuni ici pour avancer sereinement sur son nouveau projet de film. Mais Pierre se noie dans un vide pétrifiant : l’absence d’un garçon, Gabriel, avale tout l’espace. Pour lutter contre le vertige, Pierre connaît des techniques et invente des ruses.
Il investit alors les lieux, et, petit à petit, ose aborder ses habitants et ses fantômes.

Court-métrage en développement

Vénus en balance

Thomas Colineau

En apparence, tout oppose Lise, 55 ans, présentatrice star du JT, femme blonde privilégiée, et Faïza, 29 ans, jeune femme trans, militante queer ambitieuse, maquilleuse pour le JT en attendant une meilleure opportunité qui ne vient pas. Mais lorsque Lise se fait virer parce que la vieille peau qu’elle est devenue ne colle plus à l’image de la chaîne, le monde s’ouvre sous ses pieds : le téléphone ne sonne plus, on commente son lifting au supermarché, même son petit ami la largue parce qu’il veut des enfants qu’elle ne peut lui offrir. Seule la main tendue par Faïza la sortira de sa dépression. Cette amitié placée sous le signe de l’occulte et du féminisme queer la fera changer de regard sur elle-même et renaître, dans une féminité glamour et impertinente.

Court métrage en développement

Après Patrocle

Clément Friedrich

Depuis la mort de Patrocle, Achille le cherche.

C’est une main tueuse d’hommes qui désire un corps à caresser.
Une main qui espère retrouver son compagnon de danse.

À propos

Melodrama est une société de production créée en 2020. Melodrama soutient le cinéma qui ne craint pas les grands sentiments, les excès de romantisme et les propositions hors-normes, qui peut s’affranchir d’une certaine tradition réaliste sans contenir ses élans dramatiques ou comiques. Melodrama défend par extension les films de genre, quel que soit ce genre, ainsi qu’un goût prononcé pour les récits irrévérencieux et les images tranchantes. C’est le désir de faire entendre de nouvelles voix -qui vont à contre-courant- et des questions urgentes, qui porte ce projet. Proposer d’autres représentations, de nouvelles héro·ïne·s. Avec tou·te·s les auteur·e·s qui forment Melodrama, le projet passera librement d’une forme à l’autre : court et long métrage, fiction ou documentaire, les deux et plus si aff, vidéoclip, giallo, journal intime, musical… avec l’envie de faire de ces écarts et de ces imbrications un projet singulier et joyeux.

Contact

MELODRAMA
4 rue de la Petite Pierre,
75011 Paris

Page facebook